Ramassage gratuit à la boutique tous les jours, 12h à 17h. Livraison 8$* pour tout achat de 49$ et plus ou Livraison gratuite* à l'achat de 99$ et plus.

Comment jongler avec les enfants et le travail à la maison ?

RSS

Un quelconque jour en mars 2020…

12h45 : Les enfants, avez-vous faim? (NON!) Avez-vous envie d’aller aux toilettes? (NON!!)

13h : Je commence mon Zoom avec un client important.

13h05 : (Le petit, au rez-de-chaussée) Maman, j’ai finiiiii! Viens m’essuyer!

13h06 : (La grande, au 2e étage) Maman, j’ai terminé mon cacaaaaa!

13h07 : Je balbutie des excuses et ferme la caméra de mon Zoom.

Je vivais un cauchemar.

M’occuper de jeunes enfants à la maison et respecter les échéanciers de travail me semblaient inconciliables. Je n’osais même pas penser aux parents qui devaient en plus faire l’école à la maison!

J’ai commencé par leur proposer une routine qui leur a permis de régulariser leur besoin infini de manger et de jouer avec (et sur) moi. Les jours ont (lentement) passé et j’ai pu relativiser : nous avions un toit, un emploi, la santé, des ventres pleins (ou à remplir aux deux heures, c’est selon). Tout le monde autour de nous semblait être dans le même bateau. Alors, nous nous sommes accommodés. Comme mon conjoint est un travailleur essentiel (merci, assurance-emploi), c’est sur moi que reposait le mandat de concilier le tout.

Ensuite, j’ai cherché sur le site de boutiqueplanetebebe.com des jeux qui ne nécessitaient aucune supervision parentale. Comme il faisait très froid et pluvieux, j’ai choisi des jeux intérieurs comme des casse-têtes, des jeux magnétiques et des lampes de poche à histoire – idéal pour les enfermer dans un garde-robe pendant un Zoom, haha! Le dessin a vraiment été salutaire pour me permettre d’avancer dans mes dossiers.

Puis, les semaines ont passé – enfin, selon ce mon calendrier révélait. Les crises pour de l’attention et les chicanes ont diminué. Les jeux en duo ou en solo se sont multiplié. Leur patience s’est étirée, en corrélation avec la mienne. Ils se sont habitués à me voir les yeux rivés à l’écran et à ne plus me grimper sur la tête pendant une énième rencontre.

Maintenant, les vacances d’été ne me font plus peur.

Oui, il faudra que j’actualise mes jeux pour jouer dans le sable, sauter à la corde, jouer au bilboquet ou au jeu de l’élastique. Oui, il faudra que je rivalise d’imagination avec des collations plus estivales, comme des sucettes glacées. Oui, certaines journées seront chaotiques.

Mais nous avons intégré une routine et des habitudes saines qui fonctionnent généralement bien pour le moment. Et vous, quels sont vos trucs pour concilier le travail et les enfants à la maison?

Article précédent Article suivant

  • Pascale de Montigny